Armand Cherpillod : Différence entre versions

De Wiki AMHE
Aller à : navigation, rechercher
m
m
Ligne 1 : Ligne 1 :
'''Armand Cherpillod''' est un auteur Suisse, Lutteur et pratiquant de jiu-Jitsu du début du XXem Siècle.
+
'''Armand Cherpillod''' (1876-1940) est un auteur suisse, lutteur et pratiquant de jiu-Jitsu du début du XXem Siècle.
 
   
 
   
 
Il est appelé au Bartitsu-club de Londres en 1901. Il y rencontre les maîtres japonais Uyenishi et Tani. Ils s’initient réciproquement autour de la lutte libre et du Jiu-Jitsu.
 
Il est appelé au Bartitsu-club de Londres en 1901. Il y rencontre les maîtres japonais Uyenishi et Tani. Ils s’initient réciproquement autour de la lutte libre et du Jiu-Jitsu.
  
Il commence à enseigner le Jiu-Jitsu à son retour en Suisse. En 1905 il fut chargé d'un cours de lutte aux officiers de la marine royale à Portsmouth, il y joignit des démonstrations tirées de la lutte japonaise. <ref name=Revue olympique 1908 >Revue olympique : Bulletin trimestriel du Comité international olympique 1908 p.41 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9616312n/f45.item</ref>
+
Il commence à enseigner le Jiu-Jitsu à son retour en Suisse. Il entraîne différents corps de police en Suisse, ainsi que plusieurs groupements, en leur enseignant les techniques de gymnastique et d'auto-défense modernes. En 1905 il fut chargé d'un cours de lutte aux officiers de la marine royale à Portsmouth, il y joignit des démonstrations tirées de la lutte japonaise. <ref name=Revue olympique 1908 >Revue olympique : Bulletin trimestriel du Comité international olympique 1908 p.41 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9616312n/f45.item</ref>
  
 
Il est l'auteur de plusieurs ouvrages dont :
 
Il est l'auteur de plusieurs ouvrages dont :

Version du 8 août 2019 à 13:54

Armand Cherpillod (1876-1940) est un auteur suisse, lutteur et pratiquant de jiu-Jitsu du début du XXem Siècle.

Il est appelé au Bartitsu-club de Londres en 1901. Il y rencontre les maîtres japonais Uyenishi et Tani. Ils s’initient réciproquement autour de la lutte libre et du Jiu-Jitsu.

Il commence à enseigner le Jiu-Jitsu à son retour en Suisse. Il entraîne différents corps de police en Suisse, ainsi que plusieurs groupements, en leur enseignant les techniques de gymnastique et d'auto-défense modernes. En 1905 il fut chargé d'un cours de lutte aux officiers de la marine royale à Portsmouth, il y joignit des démonstrations tirées de la lutte japonaise. [1]

Il est l'auteur de plusieurs ouvrages dont :

  • 1906 - Je me défends toute seule : quelques coups de jiu-jitsu japonais à l'usage des dames avec 38 planches d'après nature.[1]
  • 1906 - Manuel de Jiu-Jitsu : Coups usuels à l'usage des sociétés de gymnastique, de l'armée et du public en général.


  • Eugène Richème et Georges Dessauges publient en 1905: Manuel de Lutte Libre, Ecole de Armand Cherpillod.

Sources numérisées

Notes et références

  1. Revue olympique : Bulletin trimestriel du Comité international olympique 1908 p.41 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9616312n/f45.item

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes