Joachim Meyer

De Wiki AMHE
Révision datée du 16 mai 2016 à 17:55 par Test (discussion | contributions) (Page créée avec « Auteur du dernier ouvrage pouvant être attribué à la tradition martiale de Johannes Liechtenauer, Joachim Meyer est un auteur du milieu du XVIe siècle, et son œuv... »)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

Auteur du dernier ouvrage pouvant être attribué à la tradition martiale de Johannes Liechtenauer, Joachim Meyer est un auteur du milieu du XVIe siècle, et son œuvre demeure la seule tentative de modernisation de la tradition liechtenauerienne. Probablement originaire de la ville de Bâle et coutelier de profession, comme l’indique son acte de mariage, son père aurait été papetier. O. Dupuis voit dans cette activité la source de son instruction et dans la ville de Bâle la possible origine de ses connaissances martiales . Ce serait au cours de son compagnonnage que J. Meyer se serait rendu dans la ville de Strasbourg. En 1560, Joachim Meyer accède officiellement à la bourgeoisie. C’est également autour de 1560 que Joachim Meyer semble diriger la rédaction de son premier ouvrage, un manuscrit dédié au comte Otto de Sulms, Minzenberg et Sonnenwaldt, conservé aujourd'hui à Lund sous la cote Ms A.4°.2.

En février 1561, puis en septembre 1563, en juin 1566, en février 1567 et en juin 1568, on trouve dans les archives de Strasbourg des demandes de Joachim Meyer, afin de pouvoir organiser des "fechtschulen".

Son œuvre majeure, intitulée "Gründliche Beschreibung der Kunst des Fechtens" ou "Discours détaillé sur l'Art de l'Escrime" , est datée, dans le prologue, du 24 février 1570, visiblement à la fin d’une décennie d’enseignement et de pratique de l’escrime.

L’année 1570 semble également être liée à la rédaction de son second manuscrit, dédié au comte Heinrich von Eberst et aujourd'hui conservé à Rostock sous la cote Ms.Varia 82. Durant cette année, il parvient également à se faire engager comme maître d’armes (fechtmeister) par le duc Jean-Albert 1er de Mecklembourg. Il quitte Strasbourg un jeudi de janvier 1571, arrive à la cour du duc de Mecklembourg le 10 février et y meurt le 24, à l’âge de 34 ans. Les planches de son œuvre majeure se retrouveront à Augsbourg et seront réutilisées pour les rééditions de 1600 et 1660.

Traduction

L'epée longue

La dague

Le dusack

Le bâton


Liens externes

Vidéo en français sur l'épée longue de Joachim Meyer Vidéo en français sur l'épée longue de Joachim Meyer Vidéo en français sur l'épée longue de Joachim Meyer