René Bret : Différence entre versions

De Wiki AMHE
Aller à : navigation, rechercher
(Réactualisation de la datation du manuscrit d'origine)
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
'''René Bret, sieur de La Fresnaye''' (ou Bret de La Frenays), est un maître d'armes Parisien ayant vécu sur "les fossés" entre les portes Saint-Germain et de Buci<ref name= MC/ET/VI/450>MC/ET/VI/450 - Minutes et répertoires du notaire Étienne LEROY, avril 1608 - 24 octobre 1644 (étude VI) - Minutier central des notaires de Paris - Archives nationales Paris 18 juin 2013</ref>. Il fait bâtir une maison à Saint-Germain-des-Prés au alentour de 1640 <ref name= MC/ET/VI/460>MC/ET/VI/460 - Minutes et répertoires du notaire Étienne LEROY, avril 1608 - 24 octobre 1644 (étude VI) - Minutier central des notaires de Paris - Archives nationales Paris 18 juin 2013</ref>. Il co-signe les statuts des maîtres d’armes de la ville de Paris de 1633 et 1644 <ref name=Archives des maîtres-d'armes de Paris >[https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k743602/f29.item Archives des maîtres-d'armes de Paris par Henri Daressy - Paris 1888 p.29]</ref>
 
'''René Bret, sieur de La Fresnaye''' (ou Bret de La Frenays), est un maître d'armes Parisien ayant vécu sur "les fossés" entre les portes Saint-Germain et de Buci<ref name= MC/ET/VI/450>MC/ET/VI/450 - Minutes et répertoires du notaire Étienne LEROY, avril 1608 - 24 octobre 1644 (étude VI) - Minutier central des notaires de Paris - Archives nationales Paris 18 juin 2013</ref>. Il fait bâtir une maison à Saint-Germain-des-Prés au alentour de 1640 <ref name= MC/ET/VI/460>MC/ET/VI/460 - Minutes et répertoires du notaire Étienne LEROY, avril 1608 - 24 octobre 1644 (étude VI) - Minutier central des notaires de Paris - Archives nationales Paris 18 juin 2013</ref>. Il co-signe les statuts des maîtres d’armes de la ville de Paris de 1633 et 1644 <ref name=Archives des maîtres-d'armes de Paris >[https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k743602/f29.item Archives des maîtres-d'armes de Paris par Henri Daressy - Paris 1888 p.29]</ref>
  
Il est l'auteur d'un manuscrit d'escrime traitant de l'épée seule et du poignard, dont une copie, le '''MS 2348 - Traitté des armes d'Estreans par La Fresnaye''' se trouve à la Bibliothèque de Rennes Métropole. L'ouvrage d'origine pourrait dater de 1660 et peut avoir été copié par un membre de la famille Robin d'Estréans (dont les armoiries familiales apparaissent sur la copie) en 1683 <ref name=Mansucrit de la Fresnaye>[https://www.bibliorare.com/cat-vent_rennes22-11-05.htm 38 - manuscrit - LA FRESNAYE - Traitté des Armes]</ref> puis légué à la bibliothèque de Rennes parmi 10000 livres en 1744 <ref name=>[https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5488409r/f73.image Guide du voyageur dans Rennes et ses environs par M. Adolphe Orain - chez les libraires (Rennes)1867 p.69]</ref>.
+
Il est l'auteur d'un manuscrit d'escrime traitant de l'épée seule et du poignard, dont son gendre de Brie, dispose une copie. Cette copie a servi de base pour le présent manuscrit rédigé en 1683, dont, suivant les propos contenus dans l'avertissement, le texte a été corrigé et le vocabulaire modernisé par un membre de la famille Robin d'Estréans (dont les armoiries familiales apparaissent sur la copie) en 1683 <ref name=Mansucrit de la Fresnaye>[https://www.bibliorare.com/cat-vent_rennes22-11-05.htm 38 - manuscrit - LA FRESNAYE - Traitté des Armes]</ref> puis légué à la bibliothèque de Rennes parmi 10000 livres en 1744 <ref name=>[https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5488409r/f73.image Guide du voyageur dans Rennes et ses environs par M. Adolphe Orain - chez les libraires (Rennes)1867 p.69]</ref>. Ce '''MS 2348 - Traitté des armes d'Estreans par La Fresnaye''' a quitté la bibliothèque de Rennes à une date inconnue, mais a réintégré la bibliothèque de Rennes Métropole suite à une vente aux enchères en 2013.
  
On trouve en 1618 à Bourges, un sieur ''René Brest, dit la Frenest'', récemment devenu habitant de la ville, désirant enseigner l'escrime. Il est reçu comme maître par la ville de Bourges le 22 août, malgré l'oppositions des 3 autres professeurs enseignants couramment.<ref name=Mémoires de la Société historique, littéraire et scientifique du Cher  >[https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5744153h/f111.item.r=%22Ren%C3%A9%20Brest,%20dit%20La%20Frenest%22 Mémoires de la Société historique, littéraire et scientifique du Cher - J. David (Bourges)& Dumoulin, 1909 p.77 & 78 - citant ''Arch. munic, sentences des 5 el 19 septembre 1618, dans le reg. des causes de l'Hôtel de Ville pour l'année 1618, FF 13.'']</ref>  
+
Aucune autre version du  manuscrit d'origine de Le Bret n'est connu. Celui-ci pourrait être daté des années 1640 suivant les propos introductifs de d'Estreans : « On void dans son avant propos qu’il a composé ce traitté, soubs le regne de ce Roy. Il y a apparence que ce fut au commencement de sa minorité ». Louis XIV naît en 1638, est intronisé en 1643 et la régence va jusqu’en 1651 date de sa majorité.
 +
 
 +
On trouve en 1618 à Bourges, un sieur ''René Brest, dit la Frenest'', récemment devenu habitant de la ville, désirant enseigner l'escrime. Il est reçu comme maître par la ville de Bourges le 22 août, malgré l'opposition des 3 autres professeurs enseignants couramment.<ref name=Mémoires de la Société historique, littéraire et scientifique du Cher  >[https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5744153h/f111.item.r=%22Ren%C3%A9%20Brest,%20dit%20La%20Frenest%22 Mémoires de la Société historique, littéraire et scientifique du Cher - J. David (Bourges)& Dumoulin, 1909 p.77 & 78 - citant ''Arch. munic, sentences des 5 el 19 septembre 1618, dans le reg. des causes de l'Hôtel de Ville pour l'année 1618, FF 13.'']</ref>  
  
 
== Source numérisée ==
 
== Source numérisée ==

Version actuelle datée du 14 février 2022 à 11:16

René Bret, sieur de La Fresnaye (ou Bret de La Frenays), est un maître d'armes Parisien ayant vécu sur "les fossés" entre les portes Saint-Germain et de Buci[1]. Il fait bâtir une maison à Saint-Germain-des-Prés au alentour de 1640 [2]. Il co-signe les statuts des maîtres d’armes de la ville de Paris de 1633 et 1644 [3]

Il est l'auteur d'un manuscrit d'escrime traitant de l'épée seule et du poignard, dont son gendre de Brie, dispose une copie. Cette copie a servi de base pour le présent manuscrit rédigé en 1683, dont, suivant les propos contenus dans l'avertissement, le texte a été corrigé et le vocabulaire modernisé par un membre de la famille Robin d'Estréans (dont les armoiries familiales apparaissent sur la copie) en 1683 [4] puis légué à la bibliothèque de Rennes parmi 10000 livres en 1744 [5]. Ce MS 2348 - Traitté des armes d'Estreans par La Fresnaye a quitté la bibliothèque de Rennes à une date inconnue, mais a réintégré la bibliothèque de Rennes Métropole suite à une vente aux enchères en 2013.

Aucune autre version du manuscrit d'origine de Le Bret n'est connu. Celui-ci pourrait être daté des années 1640 suivant les propos introductifs de d'Estreans : « On void dans son avant propos qu’il a composé ce traitté, soubs le regne de ce Roy. Il y a apparence que ce fut au commencement de sa minorité ». Louis XIV naît en 1638, est intronisé en 1643 et la régence va jusqu’en 1651 date de sa majorité.

On trouve en 1618 à Bourges, un sieur René Brest, dit la Frenest, récemment devenu habitant de la ville, désirant enseigner l'escrime. Il est reçu comme maître par la ville de Bourges le 22 août, malgré l'opposition des 3 autres professeurs enseignants couramment.[6]

Source numérisée

Transcription

Notes et références

  1. MC/ET/VI/450 - Minutes et répertoires du notaire Étienne LEROY, avril 1608 - 24 octobre 1644 (étude VI) - Minutier central des notaires de Paris - Archives nationales Paris 18 juin 2013
  2. MC/ET/VI/460 - Minutes et répertoires du notaire Étienne LEROY, avril 1608 - 24 octobre 1644 (étude VI) - Minutier central des notaires de Paris - Archives nationales Paris 18 juin 2013
  3. Archives des maîtres-d'armes de Paris par Henri Daressy - Paris 1888 p.29
  4. 38 - manuscrit - LA FRESNAYE - Traitté des Armes
  5. Guide du voyageur dans Rennes et ses environs par M. Adolphe Orain - chez les libraires (Rennes)1867 p.69
  6. Mémoires de la Société historique, littéraire et scientifique du Cher - J. David (Bourges)& Dumoulin, 1909 p.77 & 78 - citant Arch. munic, sentences des 5 el 19 septembre 1618, dans le reg. des causes de l'Hôtel de Ville pour l'année 1618, FF 13.