Jean-Baptiste Cacault

De Wiki AMHE
Aller à : navigation, rechercher

Jean-Baptiste Cacault, né à Surgères le 6 janvier 1769 et mort le 30 septembre 1813 à Torgau, Allemagne, était un militaire de l'armée révolutionnaire, du Directoire puis du Premier Empire où il est nommé Général de Brigade et Officier de la Légion d'Honneur. Il est l'un des théoriciens du combat à la baïonnette de l'infanterie contre la cavalerie.

Biographie

Le général Jean-Baptiste Cacault nait en 1769, il commence une carrière militaire brillante dans l’armée révolutionnaire, et participe à de nombreuses campagnes républicaines, puis du Directoire, et enfin combat aux côté de Napoléon Bonaparte. Il combat dans le nord de la France, en Italie, puis en Prusse, en Pologne et en Autriche et enfin en Espagne et au Portugal avant de retourner en Allemagne. Napoléon le nomme général de brigade en 1809, quelques jours après la bataille de Wagram. Il est blessé lors de la campagne de Saxe, en 1813, et meurt des suites de ces blessures. En 1802, il n’est pas encore général, mais commande des troupes d’infanterie avec le grade d’adjudant-commandant. Il est alors en Italie, et cherche à perfectionner les modes de combat de l’Infanterie face à la cavalerie et particulièrement les usages du fameux « carré » d’infanterie napoléonien, jusqu’alors l’une des seules réponses face aux charges de cavalerie. Il présente ainsi de nombreuses façons d’ordonner l’infanterie au sein d’un carré, et les positions à tenir avec sa baïonnette. S’il ne donne pas exactement de technique d’escrime à proprement, ce sont ici les prémices d’une certaines science de la baïonnette, qui se conçoit comme une discipline à développer. Les positions qu’ils présentent sont d’ailleurs reprises quelques années plus tard dans le traité d’escrime à la baïonnette d’Alexandre Müller, publié en 1828.

Traités

Notes et références


Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie de référence