Nicolaes Petter

De Wiki AMHE
Aller à : navigation, rechercher

Nicolaes Petter (1624 – 1672) est un marchand de vin et un célèbre lutteur. Né en Allemagne, il tient une taverne à Amsterdam sur la Prinsengracht et y dispense des cours de lutte. Mort en 1672, son traité de lutte est publié à titre posthume en 1674, dans deux versions distinctes, chacune chez le même imprimeur, Janssonius van Waesberge, en Néerlandais sous le titre Klare Onderrichtinge der Voortreffelijke Worstel-Konst et en allemand sous le titre Der Künstliche Ringer: oder Deß Weyland Wolgeübeten und Berühmten Ring-Meisters Nicolaus Petters Kurtze/ jedoch Klare Unterweisung und Anleitung zu der Fürtrefflichen Ringe-Kunst. La publication aurait été faite par sa veuve et l'un de ses élèves, Robert Corrs.

L'ouvrage est traduit ultérieurement en français, et publié anonymement chez Isaac Severinus à Leiden sous le titre L'academie de l'admirable art de la lutte : montrant d'une maniere très exacte non seulement la force extraordinaire de l'homme, mais aussi les mouvemens merveilleux, l'usage singulier, & les souplesses des principales parties ou membres du corps humain. Les versions consultées ne portent pas de date imprimée, la version de la BNF porte inscrite au crayon la date de 1712 qui est probable. Quelques sites mentionnent la date de 1680 sans la justifier, en tout cas, ce n'est pas possible pour cet imprimeur qui n'exerçaient pas à cette date.

Le traité en lui-même décrit des jeux de lutte et d'autotodéfense. Il est surtout retenu pour les superbes gravures de Romeyn de Hooghe qui accompagnent la description des techniques.

En plus de son métier de tavernier et de professeur de lutte, Nicolaes Petter était renommé pour sa capacité à briser les verres par le simple son de sa voix (Jusqu'à 25 en moins d'une demi-heure) C'est du moins ce que rapporte en son temps le philologue Daniel Georg Morhof.

Sources numérisées

Transcription

Compilation des traductions

Notes et références


Voir aussi

Articles connexes

Liens externes