Joseph Bonivini : Différence entre versions

De Wiki AMHE
Aller à : navigation, rechercher
Ligne 1 : Ligne 1 :
  
  
D'origine valaisanne (Suisse), '''Joseph Bonivini''' entre au service des armées ponificales. Il se retrouvera en 1848 à Piacenza pour une bataille. Il rentre en Suisse pour devenir maître d'armes en ville de Fribourg. Il y exerce quelques années et publie en 1851 une "Théorie pour l'exercice du sabre et de la bayonnette''.
+
D'origine valaisanne (Suisse), '''Joseph Bonivini''' entre au service des armées ponificales. Il se retrouvera en 1848 à Piacenza pour une bataille. Il rentre en Suisse après la Guerre du Sonderbund pour devenir maître d'armes en ville de Fribourg. Il y exerce quelques années et publie en 1851 une ''Théorie pour l'exercice du sabre et de la bayonnette''.
 +
 
 +
Il quitte Fribourg pour retourner dans son canton d'origine et continuera à exercer son art. Il sera promu au grade de sous-lieutenant en 1851<ref name=>Courrier du Valais du 11 janvier 1851, p. 2: [http://www.e-newspaperarchives.ch/?a=d&d=CDV18510111-01.2.7] </ref>, et organisera le 9 décembre 1852 un assaut d'armes sur la place de la Planta à Sion, alors petite ville et chef-lieu du canton<ref name=Courrier du Valais du 9 décembre 1852>Courrier du Valais du 9 décembre 1852, p. 1: [http://www.e-newspaperarchives.ch/?a=d&d=CDV18521209-01.2.7] </ref>.
 +
 
 +
Il décède le 28 février 1855 toujours à Sion<ref name=Courrier du Valais du 1er mars 1855>Courrier du Valais du 1er mars 1855, p. 3: [http://www.e-newspaperarchives.ch/?a=d&d=CDV18550301-01.2.3] </ref>.
  
Il quitte Fribourg pour retourner dans son canton d'origine et continuera à exercer son art. Il organisera en 1852 un assaut d'armes sur la place de la Planta à Sion. Il décède le 28 février 1855 à Sion <ref name=>Courrier du Valais, 1er mars 1855, p. 1: www.e-newspaperarchives.ch/?a=d&d=CDV18550301-01.2.3
 
</ref>.
 
  
  

Version du 13 septembre 2018 à 06:44


D'origine valaisanne (Suisse), Joseph Bonivini entre au service des armées ponificales. Il se retrouvera en 1848 à Piacenza pour une bataille. Il rentre en Suisse après la Guerre du Sonderbund pour devenir maître d'armes en ville de Fribourg. Il y exerce quelques années et publie en 1851 une Théorie pour l'exercice du sabre et de la bayonnette.

Il quitte Fribourg pour retourner dans son canton d'origine et continuera à exercer son art. Il sera promu au grade de sous-lieutenant en 1851[1], et organisera le 9 décembre 1852 un assaut d'armes sur la place de la Planta à Sion, alors petite ville et chef-lieu du canton[2].

Il décède le 28 février 1855 toujours à Sion[3].


Source numérisée

Notes et références

  1. Courrier du Valais du 11 janvier 1851, p. 2: [1]
  2. Courrier du Valais du 9 décembre 1852, p. 1: [2]
  3. Courrier du Valais du 1er mars 1855, p. 3: [3]

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie de référence