Louis-Armand-Victorin Leboucher : Différence entre versions

De Wiki AMHE
Aller à : navigation, rechercher
Ligne 1 : Ligne 1 :
'''Louis-Armand-Victorin Leboucher''' (1807 à Rouen - 1866) est un professeur français de canne, bâton, adresse et boxe.
+
'''Louis-Armand-Victorin Leboucher''' (14 septembre 1807 à Rouen - 1866) est un professeur français de canne, bâton, adresse et boxe.
 +
 
 +
A son arrivé à Paris il s'installe rue de la Michodière, puis en 1855 il succède à [[Larribeau]] au 13 ''bis'' Passage Verdeau.
 +
Il était connu pour tirer, et toucher, avec force d'une énorme canne. Sa méthode basé sur la défense, cherchait la vigueur et l'apprentissage rapide à la différence des nombreux 'tireurs' de canne. Sur la même logique que sa méthode en 25 leçons, il enseigne la défense dite du voyageur, en trois leçons à de nombreux étrangers de passage à Paris. <ref name= "La Boxe française, historique et biographique... de J. Charlemont 1899 ">La Boxe française, historique et biographique... de J. Charlemont 1899 p.58 à 72'' https://archive.org/stream/laboxefranaisehi00char </ref>
 +
 
 +
De la même façon la boxe qu'il enseignait, loin de l'assaut et du jeu, était une 'boxe de combat brutale et instinctive' ayant comme objectif la défense. Il connaissait et apprenait la défense et les contres aux coups des 'canailles'. Il encourageais ses élèves à aller ''pratiquer'' dans les bals mal famés.
 +
 
  
 
Il publie :
 
Il publie :

Version du 12 janvier 2017 à 16:51

Louis-Armand-Victorin Leboucher (14 septembre 1807 à Rouen - 1866) est un professeur français de canne, bâton, adresse et boxe.

A son arrivé à Paris il s'installe rue de la Michodière, puis en 1855 il succède à Larribeau au 13 bis Passage Verdeau. Il était connu pour tirer, et toucher, avec force d'une énorme canne. Sa méthode basé sur la défense, cherchait la vigueur et l'apprentissage rapide à la différence des nombreux 'tireurs' de canne. Sur la même logique que sa méthode en 25 leçons, il enseigne la défense dite du voyageur, en trois leçons à de nombreux étrangers de passage à Paris. [1]

De la même façon la boxe qu'il enseignait, loin de l'assaut et du jeu, était une 'boxe de combat brutale et instinctive' ayant comme objectif la défense. Il connaissait et apprenait la défense et les contres aux coups des 'canailles'. Il encourageais ses élèves à aller pratiquer dans les bals mal famés.


Il publie :

  • Le premier traité de canne en 1843 : Théorie pour apprendre à tirer la canne en vingt-cinq leçons
  • 1844 : Théorie de boxe française
  • 1853 : Théorie de boxe française et anglaise pour apprendre à tirer en 25 leçons

Sa méthode a aussi été retranscrite dans un ouvrage écrit par Devost, un élève de Leboucher.

Source originale

Notes et références

  1. La Boxe française, historique et biographique... de J. Charlemont 1899 p.58 à 72 https://archive.org/stream/laboxefranaisehi00char

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie de référence